Questions réponses

Pourquoi et quand consulter ?
Des évènements de vie viennent parfois bouleverser l’équilibre dans lequel on se trouve. Cet équilibre pouvait être plus ou moins fragile et l’événement peut être plus ou moins déstabilisant. Il arrive que l’on puisse retrouver cet équilibre en faisant appel à ses ressources personnelles et à celles de son milieu, notamment en recherchant le soutien de ses proches, en prenant du temps pour soi, etc.… Ces ressources sont parfois suffisantes pour faire face à une situation et le besoin de consulter ne se fait pas sentir.

Il se peut également que les ressources personnelles ne soient pas suffisantes pour se rétablir. Il est aussi possible que cette déstabilisation amène à questionner sa façon de voir le monde, sa façon d’être en relation, de s’estimer, de réguler ses émotions… Parfois, on est rendu au bout du chemin qui peut être effectué par soi-même. On ne sait pas comment s’y prendre pour sortir des sentiers battus, trouver et créer de nouvelles voies, ce que la psychothérapie permet de faire.

Je vous aiderai tout d’abord à clarifier votre demande d’aide et vos besoins. Il est à ce stade possible et normal que vous ne sachiez pas clairement ce qui vous amène à consulter et c’est ce que nous tenterons d’abord de clarifier. Je vous proposerai ensuite de vous aider à parcourir le chemin vers une meilleure santé psychologique, dans le cadre de travail que je peux offrir.

Comment se passent les premières séances ?

Deux ou trois séances nous permettront d’explorer votre motif de consultation. Nous explorerons en profondeur la problématique à l’origine de votre demande d’aide, son développement et ses impacts sur les différentes sphères de votre vie. Au terme de cette évaluation, je vous proposerai une démarche visant l’atteinte des objectifs conjointement fixés. S’il advenait que la méthode appropriée ne fasse pas partie de mon champ d’expertise, des références pertinentes vous seraient fournies.

Qu’est-ce que la psychothérapie ?

La loi 21, instaurée en 2012, clarifie les contours de la psychothérapie en la définissant :

Un traitement psychologique pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique qui a pour but de favoriser chez le client des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé. Ce traitement va au-delà d’une aide visant à faire face aux difficultés courantes ou d’un rapport de conseils ou de soutien.

Cette définition met un terme à l’ambiguïté entourant la psychothérapie et permet de la distinguer d’autres formes d’interventions. Cette définition permet aussi de protéger le public ; ne peut pas quiconque se réclamer de faire de la psychothérapie. Seuls les psychologues, les médecins et les détenteurs d’un permis de psychothérapie sont autorisés à l’exercer.

Combien de temps est nécessaire à une psychothérapie ?

Plusieurs facteurs entrant en jeu, il est difficile de répondre précisément à cette question. La durée d’un suivi varie dépendamment de la nature, de l’ampleur des difficultés présentes, des ressources de la personne ainsi que des objectifs fixés. Une démarche profonde de changement exige du temps. Cependant, dès les premières séances, on peut observer un apaisement lié au fait de parler de ses préoccupations tout en se sentant accueilli et en identifiant les déclencheurs d’un état difficile. Bien souvent, la psychothérapie prend fin lorsque les objectifs personnels sont atteints.

Quelles sont les ressources à contacter en situation de crise ?

En cas de besoin d’écoute immédiate, il est possible de contacter Tel-Aide (418.686.2433) ou le Centre de prévention du suicide (24/7) (418.683.4588).

Si besoin d’être hébergé ou hospitalisé pour se mettre à l’abri, contacter le Centre de crise de Québec (418.688.4240) ou l’urgence de l’hôpital le plus près de chez vous.

Publicités